croisière Nil felouk

18 déc Voiles sur le Nil

Imaginez…

Vous êtes allongés sur un matelas bien moelleux, la tête confortablement posée sur un oreiller. Vous sentez la brise souffler dans vos cheveux. Elle est douce, presque chaude. De temps en temps, les rayons du soleil viennent se poser sur votre visage. Vous entendez le clapotis de l’eau et le chant des oiseaux, parfois entrecoupés par celui du Muezzin, au loin.

Une bonne odeur de légumes frits parvient à vos narines. Ce n’est pas encore l’heure de manger mais vous savez déjà que vous allez vous régaler avec un repas aux saveurs orientales. Pourtant, Abdallah (ou Mohamed, ou Mahmoud si vous préférez) cuisine uniquement avec un réchaud, une casserole et une poêle dans un espace de moins de 2 mètres carrés. Un exploit.

En attendant de remplir votre estomac, vous allez nourrir vos yeux. Vos paupières s’ouvrent.


Face à vous, les rives du Nil, secrètes, majestueuses. Des palmiers par centaines longent le fleuve mythique, des enfants jouent et rient aux abords des villages, des pêcheurs s’attèlent à leurs tâches sur leurs petites embarcations. Les couleurs sont sublimes : un ciel bleu azur, des rives d’un vert émeraude et un fleuve bleu saphir.

Prochaine étape, la visite d’un temple millénaire en petit comité, bien loin des bateaux de croisière et de ses foules de touristes : Hatchepsout et Ramsès II rien que pour vous.

Et là, vous vous réveillez

Mais non mais non, ça n’est pas un rêve les amis ! Ça, c’est un petit aperçu d’une matinée en felouque sur le Nil. Un petit bateau à voile traditionnel qui vous permet de filer le long du Nil, au grès du vent et des courants. Entre Louxor et Assouan, je vous conseille 1 000 fois de choisir ce type d’embarcation plutôt qu’un gros bateau de croisière à touristes (et j’ai testé les deux). C’est là que vous rencontrerez l’Egypte, la vraie.

Pour une navigation de plusieurs jours, sachez quand même que la felouque n’a ni toilettes, ni chambre, ni salle de bain. Ça peut en refroidir quelques-uns. Si vous ne pouvez pas vous passer de votre douche, de votre salle de bain et d’une chambre privée, alors optez pour la Dahabieh, mais sachez que cette embarcation à voiles doit souvent utiliser son moteur car elle est bien plus lourde qu’une felouque et le vent est souvent trop faible pour la faire avancer (sans parler du prix que vous pouvez largement multiplier par trois).

En felouque, vous naviguez au rythme que vous voulez. Vous arriverez sur les sites touristiques en dehors des horaires de bateaux de croisières, et surtout vous pourrez accoster où vous le voulez ! L’idéal pour se balader dans un petit village et rencontrer ses habitants ou pour faire une rando entre les champs de canne à sucre et de luzerne. À proximité d’Assouan, vous pourrez marcher sur les dunes de sable à deux pas du fleuve, un sacré contraste.

J’entends certains d’entre vous (oui toi là-bas) se dire que bravo, alors là bravo, pousser ses lecteurs à partir en vacances dans un pays en guerre c’est pas jojo. Je vous rassure, je connais bien l’Egypte, et je ne vous conseille pas d’aller en vacances dans le Sinaï (même si c’est un de mes coins préféré sur cette planète). Quant au Caire, au désert-blanc et aux oasis, je reste sceptique et je ne me prononcerais pas trop non plus. Par contre, sur les côtes de la Mer Rouge du côté de Safaga ou entre Louxor et Assouan, vous ne risquez pas plus qu’à Paris ou une autre capitale occidentale. D’autant plus que les touristes frileux se font rares et les sites archéologiques s’offrent à vous dans des conditions idéales. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à faire un tour sur les forums de voyageurs comme celui du Routard, les commentaires des touristes qui en reviennent sont tous très positifs.

Enfin  mieux que d’en parler, voilà quelques photos d’une croisière en felouque à l’époque où on me payait pour me prélasser au soleil entre Assouan et Edfou qui devraient bien compléter le tableau !

Plus d'infos sur les croisières sur le Nil : https://www.tourdumonde5continents.com/egypte-en-12-jours-luxe-croisiere-le-caire-et-abou-simbel-itineraire-budget-et-astuces/

 

Pas de commentaires




Postez un commentaire