fronton pala pays basque

27 oct Une histoire de fronton

Je pars du principe que tout le monde sait ce qu’est un fronton. Enfin ici, au Pays Basque, un fronton n’est pas juste un ornement d’architecture. La description toute simpliste de Wikipedia le résume ainsi : Fronton (pelote basque) est un mur contre lequel on joue à la pelote basque. Sur le principe, oui, c’est bien ça, mais en fait non, c’est bien plus que ça.

Ici, au Pays Basque, chaque village dispose de son (voir de ses !) propre fronton. Notre premier logement à Hendaye était situé dans une résidence, comprenant bien évidemment son fronton. Le terrain était toujours occupé, par des joueurs passionnés comme par des enfants qui s’amusaient à la pelote, ou même à bien d’autre chose. Nous sommes passés devant plusieurs fois par jour pendant des mois, en regardant curieusement ce qui s’y passait. Nous avons pensé plusieurs fois à tester une petite partie de pala, mais n’avons jamais réussi à trouver le fronton libre ! Ceci dit, à notre décharge, cet hiver là avait été particulièrement rude, et on a presque pu compter les jours sans pluie sur les doigts d’une main (remember : survive à l’hiver au Pays Basque)

Finalement, à l’échelle de la résidence, le fronton est vite apparu comme le lieu de ralliement, l‘espace de vie commune. Depuis quelques années nous habitons à Ciboure, et à l’échelle du village c’est à peu près le même schéma : c’est ici qu’on vient se défouler entre amis en jouant à la pala, gratuitement et sans avoir besoin de réserver. C’est ici qu’ont lieu les petites animations du dimanche, jour de marché, les danses basques ou les fêtes communales. On y trouve accolé, comme la plupart du temps, plusieurs bars, restaurants, cafés.

Pour une partie de pala, un petit verre de rosé un soir d’été, une escale en revenant du marché pour regarder les enfants du village jouer entre eux, le fronton est devenu incontournable.

« Fronton » fait parti de la liste des 10 premiers mots sortis de la bouche de mon fils (prononcé « fron’ton » avé son accent), et rien que pour ça, il est entré dans nos vies à jamais !

Fronton jeu pays basque

Pas de commentaires

Postez un commentaire