Posts Tagged ‘événements’

Utopies d’aujourd’hui, solutions de demain

Croire en un monde meilleur

Il y a un an, presque jour pour jour, je me baladais dans les ruelles du vieux Bayonne qui célébrait son premier Alternatiba. Plus de 10 000 personnes avaient fait le déplacement pour découvrir le premier village des alternatives au changement climatique. J’y suis allée par simple curiosité, car c’est une thématique à laquelle je suis sensible et que ça fait partie intégrante du métier de mon homme qui réalise des projets de construction économes, sains, respectueux de l’environnement.

Inconsciemment, je m’attendais à tomber sur quelque chose d’utopique, de décalé, d’idéaliste. Je pensais croiser uniquement des femmes habillées en laine de lama et des hommes barbus avec le cheveu hirsute et gras, portant un sarouel coloré. Et Zaz en fond musical (et ça, je n’aurais pas supporté).

(suite…)

N’oublions pas l’Égypte

slider egypte

Je me souviendrais toujours de ce mardi 25 janvier 2011. J’étais au boulot, en train d’organiser les derniers préparatifs pour les départs en vacances de février de mes nombreux clients, à destination de Louxor, du Caire, d’Hurgada et aussi d’Amman. L’Égypte et la Jordanie n’ont jamais été autant à la mode. L’agence de voyage pour laquelle je bosse s’est spécialisée dans les circuits aventure sur ces deux destinations, et depuis 4 ans elle cartonne. Tellement que je suis obligée de partir presque à chaque vacances pour accompagner des groupes, par manque de guides-accompagnateurs sur le terrain. Je venais tout juste de prendre mon billet d’avion pour Louxor, et comme je n’avais pas pu partir pour Noël j’étais surexcitée à l’idée de retrouver tout mon petit monde là-bas. Randos, rencontres, culture, nature : c’était notre créneau, et l’Égypte était la destination parfaite pour rendre les vacances de nos clients inoubliables.

Ce mardi 25 janvier, c’était la haute saison touristique là-bas, tout le monde se préparait pour le grand rush des vacances de février. Jusqu’à ce que la fenêtre skype s’ouvre sur mon ordi, et la voix de Mohamed hurle « c’est la révolution ! Au Caire tout le monde est dans la rue, Moubarak va partir ! ». Je suis sur le cul très étonnée de ce qu’il me dit. J’avais déjà parlé à plusieurs reprises de Moubarak avec certains collègues égyptiens qui n’avaient pas la langue de bois (et ils se faisaient rares), ils étaient persuadés que personne n’oserait jamais descendre dans la rue. Les arguments qui revenaient souvent, étaient « Les égyptiens sont un peuple pacifique, et puis nous sommes pauvres, nous n’avons aucun pouvoir. La répression est omniprésente, on pourrait même finir en prison si quelqu’un entendait cette discussion ! ». Et c’était vrai. C’était même hallucinant, au quotidien. Les militaires omniprésents, partout et pour tout. La peur, l’angoisse de dire un mot de trop, alors descendre dans la rue…c’était bien loin dans leur « to do » list.

Ce 25 janvier, comme mes amis égyptiens, j’étais ravie. Inquiète pour la suite, pour eux, pour moi aussi, mais ravie. Comme un feuilleton passionnant, je n’ai pas lâché la rediffusion d’al jazeera en direct de la place Tahrir, et le soir, de retour chez moi, je n’ai pas décroché des diffusions en live. J’avais des amis à la maison mais qu’importe, ce qui arrivait était historique !

Et puis et puis… Et puis Moubarak est parti (hourra), et puis les forces de l’ordre ont investi la place Tahrir, accompagnés des chameliers des pyramides de Guizeh (« grassement » payés pour l’occasion) qui décimèrent leurs amis/voisins/concitoyens à coups de machettes, et puis les partis islamistes remportent près de 75% des places au parlement, et puis Morsi est élu puis destitué par l’armée, et puis des milliers de morts s’accumulent de mois en mois, puis d’années en années. Et voilà, nous sommes en 2014. Aujourd’hui les égyptiens sont fatigués, résignés.

Certains de mes amis réussissent à vivre grâce à leurs champs, ou en donnant des cours de langue, ou encore de petits boulots manuels, mais ceux qui avaient tout misé sur le tourisme survivent et s’enfoncent un peu plus chaque jour dans la misère. Depuis ce mardi 25 janvier 2011, je ne suis pas retournée en Égypte, mon deuxième « chez moi », là où j’ai vécu puis voyagé tant de fois. J’ai perdu mon boulot comme bon nombre des personnes avec qui je travaillais en France, mais j’ai rebondi comme la plupart d’entre nous. Mes amis égyptiens ne peuvent pas tourner la page, passer à autre chose, prendre un nouveau départ…et avec le temps, les nouvelles d’Égypte passent inaperçues dans nos actualités quotidiennes.

Des élections présidentielles sont programmées les 26 et 27 mai 2014, avec un score final qui laisse déjà peu de place au doute. Le maréchal Sissi qui est l’origine l’éviction de Mohamed Morsi (seul président jamais élu démocratiquement en Egypte…) est aujourd’hui très populaire et représente à merveille la main de fer de l’armée Égyptienne sur ce pays. Si tel est le cas, on peut espérer une stabilisation de la situation politique, une baisse du terrorisme mais probablement un retour du pouvoir autoritaire, comme sous l’aire Moubarak. Au final, un genre de retour au point de départ, difficile à encaisser mais probablement bien plus bénéfique pour le pays que la situation actuelle… et qui je l’espère sonnera le retour en force du tourisme en Égypte !

Vallée du Nil - Edfou

371_96396575436_2689_n

371_96396680436_8408_n

371_96396825436_7436_n

La puce des arts

la puce des arts

Les 23 et 24/11 à Bayonne, 25-26-27/11 à Hendaye : 14 ème édition de La Puce des Arts.

La puce des Arts, qu’est-ce-que c’est ?

C’est une exposition collective de 39 artistes contemporains majoritairement originaires du Sud-Ouest de la France. Ils présentent des techniques liées à la peinture, photographie, sculpture, vitrail, dessin, collage, céramique, et des techniques parfois étonnantes.
La manifestation a été créée pour mettre en lumière ces artistes et leur permettre de rencontrer le public (3000 visiteurs par édition) afin de favoriser l’échange, la découverte et bien-entendu la vente d’œuvres.

Cette année 2013, le zoom sera en lien avec les 10 ans d’Arcad qui sera le fil rouge entre les événements de l’année !

Plus d’infos sur le site ARCAD64

En octobre, restez sobres !

agenda pays basque octobre 2013

Désolée pour le titre, je voulais absolument le faire en rimes mais là pour octobre c’est un peu compliqué (sinon y ‘avait « opprobre », mais c’était difficile à placer). Concrètement, pour le fait de rester sobres, c’est vous qui voyez.

Toujours est-il qu’en octobre on va avoir quelques événements sympas dans le coin, donc voilà tout le programme (ou presque) gracieusement examiné, épluché, dépiauté pour vous !

Du 8 au 12 octobre à Saint-Jean-de-Luz : 18ème festival international des jeunes réalisateurs (dernière édition, il n’y aura pas de 19ème…). 10 films en compétition, des courts métrages et un jury au top (André Dussolier, Audrey Estrougo, Anne Le Ny…)

Plus d’infos : http://www.jeunes-realisateurs.com/

Le 12 octobre à Urrugne : Braderie aux vêtements. L’occasion de dénicher des fringues sympas, à petits prix. À partir de 9h00 au local Kixoenia.

Du 12 au 19 octobre à Bayonne/Biarritz/Anglet : Les translatines. L’édition 2013 laissera une large place au théâtre colombien et équatorien. La Bolivie et des compagnies d’Aquitaine présentant des créations autour d’auteurs latino américains seront aussi présentes dans cette édition.

En savoir plus sur : http://bit.ly/Translatines

Le 13 octobre à Ascain : Pastore Lore – fête pastorale de l’environnement. Rassemblement des Pottok et transhumance vers le village. Pressage de pommes, danses traditionnelles…

Plus d’infos : http://www.pyrenees.com/agenda/pastore-lore-fete-pastorale-de-lenvironnement/

Du 14 au 19 octobre à Hendaye : Hendaye fête le goût. A l’occasion de la semaine du goût, Hendaye mettra les petits plats dans les grands.

Plus d’infos : http://www.hendayefetelegout.com/

Du 17 au 19 octobre à Hendaye : Festival du court métrage « Hendaia Film Festival », première édition. Encore le cinéma mis à l’honneur ce mois-ci ! Au programme, une sélection de 50 courts-métrages, un voyage à travers les peuples, les genres, les cultures et les langues.

Plus d’infos : http://hendaia-film-festival.com/

Du 21 octobre au 1er novembre à Hendaye : la semaine des enfants. Du sport, des ateliers créatifs, des activités culturelles, des spectacles pour que vos enfants passent des vacances au top (et pour laisser souffler un peu les parents).

Plus d’infos : http://www.hendaye-semaine-des-enfants.com/

Les 24 et 25 octobre à Bayonne : cirque « Wunderkrammer ». Les sept époustouflants interprètes de la compagnie australienne C!RCA enchaînent des numéros spectaculaires, le tout avec humour. La critique est unanime (Libération, culture.fr, premiere.fr…), c’est un rendez-vous à ne pas manquer !

Plus d’infos : http://bit.ly/cirque-wunderkrammer

Le 27 octobre à Saint-Jean-de-Luz : 16ème Semi-Marathon du Pays Basque Saint-Jean-de-Luz/Hondarribia

Plus d’infos : http://www.kirolprobak.com/home.php

Le 31 octobre au Casino Barrière de Biarritz : Jacques Higelin en concert

Le 1er novembre à l’Atabal, Biarritz : Lily wood and the Prick en concert, avec Pendentif en première partie, les petits bordelais qui montent !

Je ne précise pas l’ensemble des vides greniers, brocantes, bourses aux livres, bourses aux jouets qu’il y a pendant le mois d’octobre, mais vous aurez largement le choix…

Vous trouverez toutes les infos sur ces événements locaux ici : http://bit.ly/VidesGreniersOctobre

Ce programme n’est pas exhaustif, n’hésitez pas à me faire part de vos bons plans.

Bon mois d’octobre !