On the road

voyage famille sri lanka

12 oct Son premier grand voyage

Depuis deux ans que nous ne sommes plus libres nous avons la joie de vivre avec Notre-Petit-Cœur-Qui-Égaille-Notre-Vie-Chaque-Jour, nous n’avons pas eu le plaisir de faire un beau et grand voyage. C’était pourtant chose courante, avant. Depuis sa naissance nous sommes partis une seule fois à l’étranger, c’était au Sénégal et c’était pour un projet professionnel. Notre-Petit-Cœur-Qui-Égaille-Notre-Vie-Chaque-Jour n’avait que 8 mois et nous l’avions lâchement abandonné à ses grands-parents. À vrai dire, c’était chouette (pour lui aussi), et nous n’avons pas regretté d’être parti sans lui, car à 8 mois tout aurait été bien plus compliqué et stressant.
Lire la suite
enfant réfugié plage

03 sept Echoué, à l’image de nos consciences

Je n’avais pas l’intention de parler de ça, ici, maintenant, sur le blog. Mon prochain article devait parler du désert, du sentiment incroyable qu’on peut ressentir quand on y passe plusieurs jours, loin de tout, loin de tout le monde. Regarder au loin, ne pas voir âme qui vive, ne pas entendre autre chose que le souffle du vent, ne plus avoir de réseau téléphonique, ne plus être connecté à internet. J’avais envie d’en parler car le désert me manque.
Lire la suite
chargeur batterie téléphone

23 avr Plus jamais en rade de batterie en voyage !

Qui n’a jamais haïe sa batterie de téléphone ou d’appareil photo en voyage ? Je me souviens d’avoir eu des crises de rage ou de profond désespoir à plusieurs reprises, tout ça à cause d’une simple, et pourtant si importante, petite batterie. Cette batterie qui vous relie au monde, cette batterie qui vous permet d’écouter de la musique, cette batterie si précieuse grâce à laquelle vous pouvez capturer à jamais un souvenir, cette batterie qui vous aide à vous diriger pour arriver à destination. GPS, téléphone, appareil photo, lecteur mp3 et j’en passe, toutes ces « petits choses » qui  à certaines occasions sont loin d’être anecdotiques.
Lire la suite
mosquée au caire

29 mar Mon immersion en pays musulman

On parle beaucoup d'Islam en ce moment et depuis un certain temps, la majorité du temps dans des termes pas très positifs. Mais cette religion reste une grande inconnue pour la plupart d'entre nous, qui ne sommes pas de confession musulmane. Malheureusement, l'inconnu est souvent à l'origine de peurs infondées et surtout la base de tous les amalgames. Quand j’ai posé mes valises dans l’un des pays moteurs de la civilisation arabo-musulmane, l’Égypte, je ne connaissais pas grand-chose à l’Islam. Plus qu’un pays à 95% musulman (et 5% coptes), c’est au Caire qu’est fondée l’université d’Al-Azhar, la plus haute autorité du monde musulman sunnite. Un pays très peuplé, très croyant, qui met la religion musulmane au cœur de ses habitudes de vie, de son quotidien. Pas toujours évident de connaître le fonctionnement  d’une religion qui est souvent incomprise par nos sociétés occidentales. Je vous avoue, je n’ai pas lu le Coran ni fait d’étude approfondie sur l’histoire de l’Islam et ses divers courants (j’espère que vous ne m’en voudrez pas), mais par contre j’ai essayé de comprendre au mieux comment la religion rythmait le quotidien des égyptiens musulmans que je côtoyais tous les jours.
Lire la suite
tourisme développement économique

19 mar Continuer de voyager après l’attentat de Tunis

J’étais à la recherche d’inspiration, et l’actualité malheureuse de ce jour vient justement de me fournir un sujet chaud-bouillant : l’attentat du 18/03 à Tunis, qui à l’heure à laquelle je rédige ce billet a coûté à la vie à 19 personnes dont 17 touristes étrangers. Je ne vais pas parler de terrorisme, revenir sur Charlie Hebdo et l’état islamiste (sans majuscule), crier ma stupéfaction à l’annonce de cet événement. Je vais plutôt vous parler du malaise que j’ai ressenti sur twitter à la vue de certaines réactions à des propos relayés par la presse. France Info ou Libération (pour ne citer qu’eux), ont posté, dans l’heure qui a suivi l’assaut les tweets suivants : « Beaucoup d’inquiétudes sur l’avenir touristique du pays », ou « C’est fini la Tunisie, c’est fini le tourisme ». Je vous avoue une chose, juste après la stupéfaction à l’annonce du nombre de décès, c’est exactement ce que je me suis dit moi aussi.
Lire la suite