Escapade en pays catalan

Avant la reprise du boulot, nous avions prévu de venir quelques jours en vacances dans ma belle-famille, du côté de Perpignan, pour leur permettre de profiter de bébéchou. Et oui, déjà deux mois pour lui, et un premier long voyage (6 heures de route au départ de Ciboure) pour l’habituer à devenir un globe-trotter comme ses parents.

Lorsque je me suis mise à chercher du boulot après mon licenciement économique, j’habitais à Bordeaux et je me fixais deux destinations possibles pour élargir mon champs de recherches : les Pyrénées-Orientales et les Pyrénées-Atlantiques. Finalement, c’est ce dernier qui a gagné, et j’en suis très contente. Mais quand même, après 4 ans d’études à Perpignan, quand je reviens je me dis toujours qu’un jour j’aurai une maison ici, soit pour y vivre à plein temps, ou au moins pour les vacances (ou la retraite, si un jour retraite il y a).

La belle-famille est installée à Ille-Sur-Têt, connue surtout pour ses orgues, des cheminées de fée vieilles de 4 millions de d’année, un peu comme en Cappadoce. A vrai dire je n’ai jamais visité le site, car on les voit déjà très bien depuis les chambres de la maison ! En tous cas le coin est super, au pied des montagnes et du célèbre Canigou, et parsemé de champs de pêchers (magnifiques au printemps quand ils sont fleuris).orgues Illes sur têt

Comme dans le Pays Basque, on se trouve entre mer et montagne, et les traditions sont très ancrées. Ici les anciens parlent catalan, et beaucoup d’enfants commencent à l’apprendre dès l’école primaire.

Pendant ces 3 jours sur place, nous avons fait de grands classiques de la région : Perpignan, Argelès et Collioure… le plus simple avec bébé (exit les randos en montagne et les sorties vtt pour le moment).

Perpignan donc, et son centre-ville à taille humaine plein de jolies boutiques et de petits restaurants à tapas. C’est très agréable de s’y promener en journée, flâner dans les ruelles, profiter du marché sur la place de la République, boire un petit muscat en terrasse ou faire la tournée des bars à coups de chupitos (ça c’était avant…). Seul inconvénient : le centre-ville le soir est zone morte hors saison estivale, à part quelques étudiants bourrés qu’on peut croiser à la sortie des bars.

Castillet Perpignan

perpignan 66

Tout au sud du département, sur la côte, passage obligé par Collioure bien sûr. Collioure, c’est LE petit port catalan plein de charme par excellence. On s’y balade au bord de l’eau, on regarde les vitrines des artisans locaux, on déguste des tapas et les fameux anchois de Collioure avec un petit verre de Banyuls. J’aime surtout ce coin du département, parce que contrairement à Canet ou Saint-Cyprien, il y a du relief : on est vraiment aux pieds des Pyrénées et les grandes plages de sable fin ont laissé place aux petites criques. Le top : faire une balade en canoë pour découvrir toutes ces criques par la mer.

Et bien sûr, si le temps le permet, petit plouf dans la Méditerranée  à la plage du Racou à Argelès. Mais ce coup-ci c’était loupé… 30 °C à Biarritz contre 20 °C à Perpignan, pas de bol !

port-collioureIlle sur têt champs pêchers

 

épouvantail champs pêchers

Leave a Reply